Vendredi 20 Septembre 2019:

 

    Vienna Test System
            VTS-Ressources Humaines
            VTS-Aviation
            VTS-Circulation
            VTS-Sport
            VTS-Neuro
    CogniPlus
    RehaCom
    Biofeedback 2000 x-pert

VTS – Sport

Le Vienna Test System propose une gamme complète de tests dans le domaine de la psychologie du sport.
  

Les tests psychologiques du sport présentent les avantages suivants :

  • Ils fournissent des informations sur le potentiel cognitif.
  • Ils indiquent quels sont les points forts et les points faibles de la personnalité.
  • Ils permettent d’intervenir au cas par cas et de contrôler ensuite les résultats.
  • Ils aident à repérer et à encourager les talents.

Il est possible d'examiner à la fois les caractéristiques de performances et les traits de personnalité :  

Performances (liste non exhaustive) : concentration, réactivité, résistance, coordination œil/ main, capacité décisionnelle, rapidité de perception, perception périphérique, anticipation dans le temps et l'espace 

Personnalité (liste non exhaustive) : motivation, tolérance de frustration, comportement à risque, ambition, gestion du stress, impulsivité et réflexivité, niveau d'exigence 

Exemples d’applications

Exemple pris dans le domaine du football :

Pendant plusieurs matchs consécutifs, le milieu de terrain a nettement moins souvent passé la balle à l'ailier droit qu'à l'ailier gauche, bien que l'ailier droit ait été plus souvent démarqué. Les causes de ce comportement peuvent être multiples.  Sur le plan technique, il est possible que le joueur ne soit pas capable de faire une passe techniquement correcte vers la droite. Sur le plan tactique, il se peut qu’il ne sache pas lire correctement la défense. 

Mais il peut aussi y avoir à cela plusieurs raisons psychiques. En voici quelques-unes : 

  • La perception périphérique du joueur est limitée côté droit.
  • La capacité d’anticipation du joueur se trouve diminuée. L’ailier droit court plus vite que ce que le milieu de terrain est capable d’appréhender.
  • La mémoire du joueur est restreinte. Il ne parvient pas à retenir qu’il y a également un ailier à droite.
  • Il existe des différends de nature personnelle. Le milieu de terrain veut délibérément mettre l'ailier droit en mauvaise posture.

Exemple pris dans le domaine du tennis :

Une jeune joueuse obtient des résultats très honorables sur terre battue. Mais sur les courts en dur, elle n’est pas capable d’atteindre le même niveau de performance. L’origine de cette différence de niveau peut naturellement s’expliquer ici aussi par des insuffisances corporelles ou par des erreurs techniques et tactiques. Cependant, ce sont les éventuels motifs cognitifs qui sont intéressants. Pour mieux comprendre, précisons que la principale différence entre la terre battue et le terrain en dur réside dans la vitesse du jeu. De par sa nature, le court en dur accélère énormément la vitesse de la balle.

  • La réactivité générale de la joueuse est trop lente pour les courts en dur. Les balles arrivent plus vite que ce qu’elle est capable de réagir.
  • La capacité d’anticipation de la joueuse se trouve diminuée. Elle n’est pas en mesure d'évaluer les balles rapides et droites (par rapport aux balles plutôt hautes et lentes des courts en terre battue).
  • La perception visuelle de la joueuse est diminuée. Les échanges rapides et dynamiques dépassent sa faculté de perception.
  • Son profil de personnalité correspond plutôt à celui d'une joueuse sur terre battue : patiente, défensive, évitant les erreurs, plutôt passive et attentiste. Le terrain en dur requiert un profil plutôt agressif, actif et enclin au risque.

Dans les deux cas, une batterie de tests ciblés (combinaison de plusieurs procédures) permet de déterminer rapidement où se situent les lacunes. Seul ce savoir permet d’intervenir précisément et au cas par cas.  

Car si une chose s’avère décisive dans le sport de compétition, c’est bien le facteur temps. Les athlètes qui souffrent de problèmes aigus n’ont pas le temps de servir de sujet d’expérience ni de subir des erreurs d’intervention. Un diagnostic clair et net ainsi que la filtration du problème central, voilà ce que l'on attend de vous en votre qualité de psychologue du sport.

Combinaison de Tests

En règle générale, les tests isolés ne mesurent qu’un seul aspect caractéristique de la personnalité ou de la performance. Or, la performance sportive dépend de nombreux facteurs différents. Il est donc nécessaire de faire passer plusieurs tests (batterie de tests) qui s'efforcent de couvrir l'ensemble des exigences.  

Comment composer une batterie de tests appropriée ? Pour commencer, établissez le profil psychologique (sportif) du sport en question. À partir du profil obtenu, composez la batterie de tests.  

Exemple du tennis :

Il s’agit d’un sport individuel dans la catégorie des sports de balle joués en matchs. Pour le joueur, c’est un sport qui demande d’énormes ressources corporelles et qui suppose une certaine condition physique. Par ailleurs, il s'agit d'un sport rapide à courtes actions de jeu (max. 30 secondes en moyenne) et dont les pauses sont structurées. Un match peut durer plusieurs heures.

En sport, il est important que l'athlète prenne conscience d’un maximum de processus endogènes. Biofeedback l’aide sur cette voie.  

 
 

© Copyright 2009 COGERH - Tous droits réservés

CREATIS